Que faire lorsque le “blues de l’hiver” ne disparaît pas

décembre 3, 2020 0 Comments

Les mois d’hiver ont apporté avec eux des températures plus froides, un ciel couvert, des levers de soleil tardifs et des couchers de soleil précoces. Pour de nombreuses personnes vivant à des latitudes nordiques, le climat hivernal peut entraîner des sentiments de tristesse et de fatigue, parfois appelés “blues de l’hiver”. Cependant, pour certains, ces symptômes peuvent être graves et gênants.

Le trouble dépressif majeur avec un schéma saisonnier est une forme de dépression où les symptômes vont et viennent à des moments caractéristiques de l’année. En général, les symptômes apparaissent à l’automne et disparaissent au printemps, bien que certaines personnes souffrent de dépression saisonnière pendant les mois d’été.

Les personnes souffrant de dépression saisonnière peuvent ressentir une fatigue extrême et un besoin accru de sommeil, ainsi qu’une suralimentation, une prise de poids et des envies de glucides.

Lorsque l’hiver passe au printemps et que le printemps s’installe en été, les jours s’allongent, les températures augmentent, le soleil se lève plus tôt et la lumière du jour s’étend jusqu’au soir. De nombreuses personnes, même celles qui ne souffrent pas de dépression saisonnière, voient leur humeur et leur niveau d’énergie augmenter avec le changement des saisons.

Si l’hiver vous a déprimé, vous pouvez vous attendre à ce que le climat continue de changer et vous réjouisse. Que faire alors si le printemps arrive en pleine floraison et que vous continuez à vous sentir déprimé et groggy la plupart du temps ?

Comment combattre votre dépression

  • Sortez à l’extérieur : La lumière du soleil et l’air frais peuvent améliorer votre humeur en déclenchant la libération de sérotonine, la substance chimique du cerveau qui procure un sentiment de bien-être. Passer du temps à l’extérieur permet également à votre peau de convertir la lumière du soleil en vitamine D, qui contribue à améliorer le sommeil et à réduire la douleur. Enfin, pratiquer la gratitude envers la nature est un excellent moyen de stimuler l’humeur.
  • Faites de l’exercice : Bouger votre corps peut aider à combattre les symptômes de la dépression en améliorant votre sommeil, votre concentration et votre niveau d’énergie.
  • Communiquez : La dépression peut être isolante. Le sentiment d’appartenance est important pour l’estime de soi et l’humeur. Si vous vous sentez seul, faites de votre mieux pour trouver un endroit sûr où vous pourrez être vous-même. Inscrivez-vous à un club, suivez un cours ou réunissez-vous avec des amis. Il est important de maintenir vos relations sociales, même lorsqu’il est difficile de trouver l’énergie nécessaire pour le faire.
  • Prenez soin de vous : Prendre soin des personnes qui vous entourent peut nuire à votre bien-être mental. Prenez le temps de pratiquer l’auto soin. La méditation, la tenue d’un journal ou la protection du temps consacré à votre passe-temps favori sont d’excellentes façons de pratiquer l’auto-soin.
  • Trouvez un thérapeute : Si le blues de l’hiver ne disparaît pas avec l’arrivée du printemps, l’histoire de votre souffrance pourrait être plus longue. Rencontrer un thérapeute agréé est une démarche proactive pour vous sentir plus proche de vous-même, afin de pouvoir profiter pleinement des joies des mois les plus chauds.